Menu

Interview de Virginie Femery : CNS – GT évaluation des bénéfices de la e-santé

Comment évaluer la satisfaction et le ressenti des utilisateurs grand public et professionnels par rapport aux services numériques en santé ?

Sélectionnée par le groupe de travail « évaluation des bénéfices de la e-santé » du Conseil du Numérique en Santé (CNS), Vivoptim Solutions apporte son retour d’expérience et ses recommandations.

Généraliser la preuve clinique, la preuve économique et la preuve d’usage pour l’évaluation du bénéfice de la santé numérique

Lors des échanges, Vivoptim Solutions a notamment défendu la mesure de l’usage et de l’efficacité comme règle générale, plutôt que la seule mesure de la satisfaction.

Car c’est cette notion complète de bénéfices (un triptyque d’évaluations) qui doit être désormais partagée et généralisée. La santé numérique ne pourra se développer que sous cette condition.

Virginie Femery, directrice générale de Vivoptim Solutions

Créer un vivier de volontaires pour tester les solutions

Autre recommandation portée par Vivoptim Solutions pour permettre à la santé numérique de sa développer : créer un vivier de volontaires permettant de tester les solutions.

Cela permettrait à tous, quel que soit le budget, d’accéder à des utilisateurs, une méthode et des outils d’évaluation externes. De quoi valoriser les évaluations cliniques et les publications scientifiques.

La transparence sur les données de santé

Un effort commun doit aussi être mené, et il a déjà commencé, pour renforcer la pédagogie, la transparence et l’accès aux données de santé. C’est une condition pour les données d’usage, car encore trop de barrières sont rencontrées pour les données plus complexes de santé (cholestérol, tension…).

Vivoptim Solutions, des années d’évaluations d’efficacité clinique et d’usages en matière de santé numérique

Tous les dispositifs médicaux et de santé numérique devraient aujourd’hui faire leur preuve sur trois piliers : la preuve clinique, la preuve économique et la preuve d’usage. C’est ce que nous avons fait pour notre méthode, en demandant à des cabinets spécialisés et à un comité médical et scientifique d’analyser nos résultats à partir de données anonymisées, sur la base des normes en vigueur.

Tous les dispositifs médicaux et de santé numérique devraient aujourd’hui faire leur preuve sur trois piliers : la preuve clinique, la preuve économique et la preuve d’usage.

•             Avec la preuve clinique, les solutions doivent démontrer qu’elles ont une véritable efficacité sur la santé mais aussi une efficacité dans la durée sur les comportements santé.

•             Avec la preuve économique doit être démontrée que les solutions dégagent des économies conséquentes pour le régime de santé

•             Enfin, l’usage de la solution dans la durée doit être démontrée. La moyenne d’utilisation d’une application mobile de santé est de 15 jours, aussi les solutions doivent montrer que qu’un engagement dans la durée des bénéficiaires est possible.

Pour Vivoptim Solutions, les résultats ont montré :

•             que notre méthode change à 72 % les comportements santé après un an d’accompagnement.

•             L’évaluation clinique a montré des résultats positifs pour les patients en bonne santé comme pour ceux atteints d’une maladie (poids, durée d’activité physique, taux de cholestérol, consommation de tabac, …).

•             Les gains économiques générés pour le système de santé sont de 5,1 millions d’euros au global pour 52 000 personnes accompagnées.

Partagez cette actualité